Je suis l’heureuse propriétaire d’un appareil de photo Sony Cybershot DSC-T1 depuis quelques années.

C’est un compact très pratique que j’utilise occasionnellement.

Récemment, je m’aperçois qu’il  ne fonctionne plus: l’écran a une vilaine couleur violette et il est impossible de prendre une photo. Je me rends chez le marchand qui me l’avait vendu et lui explique le problème. Diagnostic : « c’est le capteur, il faut le remplacer. Comptez 350 francs suisses. » A ce prix, je peux carrément en acheter  un autre tout neuf! Je rentre chez moi un peu dépitée, je l’aimais bien ce petit T1.

Par pur acquis de conscience je lance une recherche Google sur « sony cybershot problème capteur » et je tombe sur ce message dans le forum Comment ça marche : le problème est connu, Sony fait la réparation du capteur gratuitement, il suffit de s’adresser au service après-vente.

Je fouille un peu le site de Sony Suisse, peste contre des pages manquantes en français pour finalement tomber sur LA page  intéressante indiquant la procédure à  suivre en Suisse, page que Google traduit en français. Coup de téléphone au numéro indiqué qui me communique l’adresse de la société de service après-vente Sony en Suisse : Sertronics AG

Voilà  mon Cybershot parti faire un tour en Suisse alémanique et une semaine après, il est de retour, comme neuf. C’était bien le capteur! Coût : 213 francs, facturé 0 franc, la réparation est prise en charge par Sony « à  bien plaire ».

Un très bon service après-vente chez Sony! Les revendeurs pourraient toutefois être mieux renseignés pour donner l’information adéquate à  leurs clients. Morale de l’histoire : trust but verify, toujours vérifier sur le web. Moi qui privilégiait le commerce de proximité, je vais modifier mes habitudes!