J’aime beaucoup le principe de cette nouvelle émission de la RTS Factuel: vérifier les chiffres ou affirmations balancées avec aplomb et sans contradiction dans les interviews des politiciens.

Animée par les journalistes Séverine Ambrus et Loïs Siggen Lopez, la chronique « Factuel », propose au grand public, du lundi au jeudi, la vérification d’un fait ou d’une allégation d’une personnalité publique suisse.

Qu’est-ce que le “fact checking”?

C’est la vérification par les faits (ou revérification, en anglais fact checking) qui désigne une démarche visant à valider l’exactitude des chiffres rapportés, d’affirmations, d’informations, ou de faits allégués dans un texte ou discours.

Ce travail est facilité par l’accès aux bases de données officielles, l’internet sourcé et certains réseaux collaboratifs. Il nécessite des connaissances générales et la capacité d’effectuer des recherches rapides et précises, mais ne peut se limiter aux sources d’information en ligne: dans certains domaines, une partie des sources adéquates ne figure pas sur Internet. [Source: Wikipedia]

Dans cette émission – pas encore très collaborative – un travail des journalistes pour vérifier les sources et rechercher la vraie information derrière les déclarations politiques. On peut suivre l’émission en direct en Suisse à 07h26, en podcast et sur Twitter via le hashtag #factuelRTS . Un jour peut-être ces politiciens pris en flagrant défaut réagiront sur Twitter à la suite de l’émission et feront-ils plus attention à ne pas balancer des infos erronées.  Tremblez, mesdames et messieurs les politiques, on va enfin vérifier vos dires!

Quelques vérifications

Hans Fehr: tous les réfugiés restent en Suisse à la fin des conflits: Entre 1998 et 1999, la Suisse a accueilli 50’000 réfugiés du Kosovo. 40’000 sont repartis à la fin du conflit via un programme d’aide au retour. Idem pour la Bosnie, plus d’un tiers des réfugiés sont rentrés en 1998. L’intuition de Hans Fehr est juste, la grande majorité reste en Suisse, mais pas en tan que réfugié. On ne reste pas réfugié toute sa vie, le statut change. Permis C ou naturalisation, donc il est FAUX de  généraliser.

Christian Lüscher: coût pour l’économie suisse des heures de travail restreintes: “L’économie suisse perd chaque année 5 milliards à cause des achats effectués à l’étranger en raison des restrictions d’horaire des magasins en suisse”. Si les achats ciblés des Suisses dans les pays limitrophes se montent bien à 5 milliards,  la part due aux restrictions d’horaire se montent  à peine à 1 milliard.  (selon une seule source disponible!) FAUX

[mise à jour 25.09.2013]
Ce serait bien que quelqu’un signale à Christian Lüscher cette excellente émission! Parce qu’il continue à balancer ses chiffres erronés, face à une journaliste qui ne bronche pas. C’était dimanche soir 22 septembre 2013 au #19h30 de la TSR, à 2:04 de cette vidéo, “un montant de 5 à 8 milliards” dit-il!

Jean-François Rime: le coût de l’initiative 1:12 pour les assurances sociales: Conséquence de l’initiative 1:12: les assurances sociales perdraient plus de 550 millions/an. Feuille de calcul de JFR: on n’a aucun moyen de faire cette affirmation, même si le calcul est juste. Il se base sur des hypothèses, notamment que le salaire le plus bas est de CHF 3’500.- ce qui est loin d’être partout le cas. FAUX, vérifié auprès de l’OFAS. Personne ne peut dire aujourd’hui comment les entreprises réagiront.

Sébastien Fanti: L’usurpation d’identité est impunie en Suisse ? “Situation unique au monde! Si vous portez plainte, la police va vous dire: on ne peut rien faire. Il n’y a aucune norme qui punit le fait que l’on se soit fait passer pour vous, pour voler votre identité, pour prendre le contrôle de votre vie. C’est juste incroyable, on est actuellement dans une terra incognita juridique qui est unique au monde, alors colmatons les brèches.”
Fact checking: Au niveau pénal, c’est vrai qu’il n’y a pas de texte qui permet de sanctionner l’usurpation numérique en tant que tel. Mais il faut nuancer les propos de S. Fanti, il y a des normes qui toutefois datent d’avant l’ère numérique, mais on n’est pas dans le désert juridique, d’autres lois peuvent s’appliquer. Le droit suisse n’a pas fait de mise à jour des ses lois dans ce domaine. La Suisse n’est de loin pas le seul pays en Europe dans ce cas. Partiellement FAUX ou partielllement VRAI!

Jean Barth: le coût social du tabagisme, 11 millions, dont 8,5 millions à charge des citoyens? FAUX! on ne peut pas chiffrer le coût du tabagisme. Le coût social de 11 millions est basé sur les chiffres de 1995 et le nombre de fumeurs à baissé depuis 18 ans. Le calcul ne tient pas.

Christophe Darbellay: l’évolution de la criminalité en Suisse: dans 8 cantons, la criminalité à doublé ces “derniers mois”.  FAUX, pas de statistiques récentes publiées, pour aucun canton. “La criminalité” est une notion vague et pas prise en compte en tant que telle dans les statistiques.