Connaissez-vous Foursquare, le nouveau jeu à la mode chez les accros du web social ? Le blog collaboratif de Ebookers en fait une présention détaillée. Mélissa explique le fun de cette application.

Je comprends bien la fonction découverte d’endroits sympas et recommandations à la sauce web 2.0, mais j’ai un peu plus de mal avec ce qui, pour moi, s’apparente au flicage d’individus. Je c0nçois fort bien l’usage que peuvent en faire les vendeurs de produits mais n’ai pas très envie que mes faits et gestes, mes choix de lieux publics, mes habitudes de consommation soient utilisés de cette manière.

Je n’ai pas envie d’être suivie à la trace par des internautes, même “amis”, je n’aime pas les caméras de surveillance qui envahissent l’espace public. J’ai donc supprimé mon compte après avoir testé l’application. J’ai passé l’âge de communiquer l’heure de mes rentrées ;-)

Et vous, vous jouez aussi au jeu Foursquare?

Mise à jour 17h00

Suite à un tweet à propos de Foursquare, une discussion s’est ouverte avec @citizen

Pour lui, foursquare est un peu comme les débuts de Twitter où l’on répondait à la question: qu’est-ce que je suis en train de faire. Il fait remarquer que le contenu publié sur Foursquare appartient à Foursquare, comme c’est le cas de tous les réseaux sociaux.

Personnellement, j’y vois plus de risque de dérive et d’utilisation des informations fournies pour d’autres fins. Si la géo localisation n’est pas automatique (pour le moment si j’ai bien lu) le jour où elle l’est, c’est un peu comme un bracelet électronique. Pas certain que tous les utilisateurs de Foursquare soient conscients des dangers potentiels et de l’usage que certains peuvent faire de ces informations. Le site Please Rob Me n’est qu’un exemple de ce qui pourrait arriver. Peut-être qu’un jour on verra l’utilisation des données de Foursquare dans des procès (preuves de présence à un certain endroit) ou des licenciements de personnes sensées être à leur travail et pas dans un bar branché! ;-)

En savoir plus