Comme l’an dernier, je me suis rendue au Livre sur les quais à Morges hier. J’ai pris le bateau,  mode de transport idéal par cette belle journée d’été. Le lac en cette saison est parfait pour compléter sa collection de cartes postales photographiques et apprécier ce mode de transport si suisse ;-)

Arrivée à Livre sur les quais, j’ai assisté à l’enregistrement de l’émission des radios publiques de langue française: La librairie francophone, animée par Emmanuel Khérad. J’écoute cette émission depuis des années, j’étais intéressée à voir comment elle se déroulait. J’ai été conquise par le professionnalisme du journaliste, sa grande concentration et la qualité du contact qu’il engage avec ses invités. Il connaît bien les auteurs et leurs œuvres, pose des questions incisives avec naturel et gentillesse et arrive à nous donner envie de lire les ouvrages dont il parle. Le tout avec décontraction et sourire. Bravo et merci Emmanuel, du grand art!

 

Les auteurs invités du jour étaient

  • Metin Arditi pour son roman « La Confrérie des moines volants »
  • David Bosc, pour son livre « La Claire Fontaine » – peut-être le prochain prix Goncourt, pour lequel il vient d’être nommé!
  • Amélie Nothomb, pour son roman « La nostalgie heureuse »

Étaient également présentes:

On peut écouter l’émission en direct le samedi notamment sur France Inter, de 15 à 16 heures, sur la RTS de 17 à 18 heures ainsi qu’en diffusion sur Internet sur le site des radios.

Le charme de « Livre sur les quais », à part la situation au bord du lac, c’est la présence des auteurs avec qui on peut discuter. Mon coup de cœur cette année: Dominique de Rivaz, que je n’avais jamais rencontrée. Elle est vraiment très sympathique, m’a parlé avec passion de ses ouvrages et m’a aimablement dédicacé son livre « La poussette » que je n’avais pas encore lu. Elle présente à Morges un livre de photographies sur le Grand Nord russe : Les Hommes de sable de Choïna (Noir sur Blanc) avec Dmitrij Leltschuk, et un documentaire projeté à Morges en avant-première : “Elégie pour un phare”.

Petit bémol: Malgré le rapport de Monsieur Prix sur le scandale des prix élevés des livres en Suisse et les efforts de certains éditeurs, le prix de livres en francs suisses par rapport au prix en euros est encore bien trop élevé! Exemple: 25 €, 42 CHF. Diffuseurs et éditeurs, arrêtez de nous prendre pour des imbéciles!

Voir aussi

Livre sur les Quais Morges 2013