Cet article de Madame Oreille L’éthique du voyageur photographe m’avait inspiré quelques réflexions en 2011 à propos de la photo de voyage et du respect des autres cultures. Il rappelle combien il est important de connaître l’histoire du pays, ses mœurs, sa culture.

C’est surtout important dans votre approche même du sujet. Culturellement, nous n’avons pas tous le même rapport à la photographie. Certains peuples en sont friands, d’autres beaucoup moins. Pire, on ne peut pas tout prendre en photo, et cela va changer selon les pays.

Le comportement du voyageur touriste à l’étranger et dans les pays « exotiques », en particulier, est parfois bien curieux. Il serait bon de se demander si le même cliché serait possible dans nos contrées. Essayez d’aller à la sortie des écoles ou dans un parc public prendre ostensiblement des enfants en photo. Il est probable que les parents réagiraient négativement. De même, iriez-vous vous poster devant des ouvriers, des artisans, des travailleurs, des gens dans l’intimité de leur foyer pour voler quelques photos? Je me demande souvent quel serait le comportement des Européens si des touristes se mettaient à prendre des clichés de la vie courante comme nous le faisons très souvent dans les pays « exotiques ». J’aimerais bien un jour faire quelques expériences avec des amis asiatiques et voir ce qui se passerait!

Dong Van Vietnam Jeunes garçons

Jeunes garçons avant et après la pause, Dong Van Vietnam

En voyage, j’essaie d’obtenir le consentement des personnes photographiées. Oh, comme tout le monde, il m’arrive  souvent de prendre des clichés sans demander la permission. Mais en général, j’essaie d’obtenir le consentement. En général, on reçoit un grand sourire en échange. Certes, les portraits manquent parfois de spontanéité, le « modèle » essayant de prendre une pause qu’il estime convenable et qui est fonction de sa culture. Mais l’échange est ainsi plus « équitable ».

Quand j’ai voulu photographier ces deux femmes dans une rizière dans les environs de Mai Chau, au nord du Vietnam, je leur ai demandé la permission. S’en est suivi une longue « conversation » faite d’explications en vietnamien (que je ne parle pas) et en français (qu’elle ne comprenait pas). Elles voulaient de l’argent pour m’autoriser à les prendre en photo. Elles me montraient leurs pieds qui trempaient dans la rizière, leur dos qui leur faisait mal et m’expliquait combien j’étais privilégiée de pouvoir voyager et d’être arrivée là en voiture. Je leur disais que je ne payais jamais pour les photos, mais que je voulais bien leur acheter quelque chose. J’étais au sec sur le bord de la route, j’étais visiblement en vacances, je partirais le lendemain, bref j’avais un sort bien plus enviable que le leur. Elles ont alors été d’accord de me vendre un petit bouquet de plants de riz contre quelques dongs. Nous nous sommes quittées grandes amies, dans de grands éclats de rire.

mai-chau-femmes-rizieres

Femmes dans les rizières, environs de Mai Chau, Vietnam

Cette autre photo illustre la vie quotidienne d’une petite ville du centre du Vietnam, le matin vers 07 heures. La ville se réveille, les gens vont et viennent. Je trouvais cette ville très calme, l’ambiance très douce et la lumière très belle. Ce père qui tient son enfant par la main pour le conduire à la crèche symbolise pour moi cette ambiance. Je me souviens m’être demandée si je ferais la même photo à Genève et quelle serait la réaction du père si j’étais touriste asiatique…

enfant-ecole-vietnam

Vie quotidienne à Buon Ma Thuot, centre du Vietnam

En me baladant dans les rizières autour de Sapa, j’ai rencontré cette famille qui repiquait le riz. J’ai demandé la permission de les photographier, elle m’a été accordée avec grands sourires. Ce n’est qu’en examinant la photo plus tard que je me suis rendue compte que la petite fille ne portait pas de culotte, sans doute par commodité plus que par pauvreté. Si cette petite fille était européenne, jamais je n’aurais publié cette photo d’une enfant nue. J’ai donc recadré la photo avant de la publier.

riziere-sapa-famille

Famille dans les rizières de Sapa Vietnam

En savoir plus

NB : Article original paru en décembre 2011 sur le blog de voyage ebookers.ch