Si vous me suivez sur Twitter ou Facebook, vous savez que je reviens d’une visite éclair à l’Exposition universelle de Milan, à l’invitation de Sel des Alpes. Voici une première impression en photo.

Voisins sur le site de l’Expo, les pavillons suisse et équatorien représentent deux visions du monde assez différentes, du point de vue architectural et design. Un peu comme un homme d’âge mûr en costume gris face à une jeune fille en robe légère et colorée, jugez plutôt:

Le pavillon suisse avec ses quatre tours, remplies de sel, d’eau, de café et de pommes, impose par son sérieux, sa solidité,  et son austérité. Le gris domine, on ne rigole pas ici! On pourrait même penser que c’est un bâtiment construit par l’armée suisse, prévu pour résister à un tremblement de terre ;-)

Le pavillon de l’Équateur, lui, rayonne de gaieté et de couleurs. On l’imagine rempli de musique et de légèreté. Un clin d’œil au sérieux suisse, jusque dans le slogan, à double sens!

Les apparences étant souvent trompeuses, il va falloir revenir à Milan pour vérifier de l’intérieur si les contenus sont aussi différents que le laisse supposer leur design! Je n’ai hélas eu le temps que de visiter le pavillon suisse, dont je vous parlerai dans un prochain article. A suivre…