Une analyse détaillée et très intéressante est publiée aujourd’hui sur Internet & Opinions : Les médias en ligne et leurs politiques de blogs.

L’auteur, François Guillot, s’est penché sur la politique de blogs d’une vingtaine de médias en ligne généralistes pour en dégager une typologie et une analyse qui donne certaines tendances. Il décortique la manière dont les médias français proposent des blogs à  leurs lecteurs. L’offre de blogs est multiple : blogs de journalistes sur le site du média, plate-forme de blogs proposées aux internautes, blogs ouverts à  tous ou seulement à  des experts sélectionnés.

Malgré cela, les journalistes français se servent encore assez peu des blogs, que ce soit comme source d’information ou comme outil de publication. L’image générale dans la blogosphère montre que très peu de journalistes bloguent et que beaucoup de ceux qui le font ne le font que dans une logique descendante. Par ailleurs, ces médias hébergent une quantité assez importante de blogs, parfois de très bonne qualité, parfois avec de très nombreux commentaires et, on peut le supposer, une audience importante mais dont la logique de valorisation est assez différente de la blogosphère la plus visible, celle du haut du classement Wikio.

Selon cette étude, on peut classer les blogs de ces médias selon quatre politiques :

– les politiques ouvertes au public
– les politiques semi-ouvertes
– les politiques fermées
– les « non-politiques »

Quelques exemples des médias suisses

Et en Suisse romande, quelle est la situation? Petit tour d’horizon des plateformes de blogs de quelques médias.

La Télévision Suisse Romande a depuis longtemps un espace de blogs réservés à  ses journalistes, de haute qualité informative, comme par exemple les reportages de Yves Magat, les chronique numériques de Bernard Rappaz, le blog Télécom de Xavier Studer, mais certains blogs de “vedettes” ne sont plus mis à  jour depuis des mois.

Les Quotidiennes , site d’information et de débat réalisé par des femmes, journalistes, et chroniqueuses de tous les horizons, propose un regard de femmes sur l’actualité. La plateforme utilisée est celle des blogs de 24Heures/TDG, le site est réalisé en collaboration avec ces deux titres. On y trouve des billets de journalistes du groupe comme d’autres “chroniqueuses” du monde des affaires, de la politique et de la culture, suisses et françaises. (Voir la liste complète) Certains billets sont publiés dans l’édition papier des deux quotidiens. Une alternative intéressante aux “blogs de filles” comme disent les machos ;-)

L’Hebdo n’a pas de plateforme de blogs proprement dite, mais on trouve une (petite) liste de blogs sur la page d’accueil. Sur ces blogs, on trouve la mention “Un blog de l’Hebdo” et le logo et lien vers la page d’accueil. Dommage qu’il n’y ait pas d’URL pour accéder à  l’ensemble des blogs.

Sur la plateforme commune de 24 Heures et de la Tribune de Genève (Groupe Edipresse) on trouve un doux mélange de blogs de journalistes, de blogueurs invités et des blogs personnels de tout internaute qui le souhaite. La sélection des blogs qui figurent en 1ère page est effectuée par l’éditeur, selon des critères non communiqués. Suivant l’actualité politique régionale ou nationale, les blogs politiques s’animent, pour retomber dans l’ombre sitôt la votation ou l’élection passée. Selon les statistiques d’audience publiées ce jour par la TDG, 500 blogs ont été ouverts, dont une petite centaine d’actifs. Ils auraient été visités par 184’000 visiteurs en novembre. Les blogs de la TDG sont gérés et modérés (légèrement) par le journaliste J.F. Mabut. Il doit avoir fort à  faire pour faire connaître et respecter les règles de la communication sur ce média que certains blogueurs confondent parfois avec un défouloir. Du travail en perspective pour Piques et Répliques, blog invité, qui décortique les médias romands et qui en relève les travers.

Le Matin, du groupe Edipresse, ouvre sa plateforme de blogs au public. J’avoue ne pas les connaître, estimant peut-être à  tort, qu’ils sont aux blogs ce que les gratuits sont à  la presse. 11’000 blogs alimenteraient cette plate-forme. Une jolie manne pour Edipresse, puisque chaque article est garni de publicités destinées à  renflouer les caisses du journal et sur lesquels cliquent très certainement les lecteurs.

Mentionnons encore les blogs d’invités hébergés par Le Nouvelliste, dont certains sont des journalistes. Ils couvrent l’actualité musicale, artistique et … religieuse. (On est en Valais!)

La Radio Suisse Romande n’a pas à  ma connaissance de plate-forme de blogs, mais un espace d’expression “contrôlé” : le wiki Forum qui n’a de wiki que le nom, puisqu’il n’est pas possible aux visiteurs ni de commenter, ni de participer. Les textes sont soumis à  l’approbation des journalistes de l’émission forum et leurs auteurs doivent être obligatoirement identifiés. (Contôle effectué par les journalistes, par téléphone)

Il m’arrive de feuilleter la liste des blogs suisses, dont la liste des Top100, issus de Technorati. Combien de blogs des médias romands parmi eux ?

N’hésitez pas à  proposer vos liens en commentaires, je compléterai cette liste non exhaustive.

Pour en savoir plus