Un blog, tout internaute sait ce que c’est. Mais le microblogging? Autour de moi, cette notion semble aussi vague que celle du web 2.0! Voici quelques explications.

Au commencement, les web logs (weblogs)  étaient des journaux ou carnet web, des sites personnels régulièrement mis à  jour par la publication de billets, classés par ordre de publication décroissant (le plus récents en premier). Le blog se veut participatif, les commentaires des visiteurs sont bienvenus, encouragés et contribuent à  son intérêt. L’auteur du blog peut ainsi développer et entretenir une communauté autour des thèmes qui lui sont chers. Essentielle aussi la création de liens, dans le texte lui-même et par les « trackbacks » qui font référence à  d’autres blogs cités dans les articles, qui renvoient eux-mêmes des liens en retour. Le terme de « toile » (web) prend ici tout son sens. Les blogs « amis » sont regroupée  dans une blogroll, une liste de blogs. C’est le Web 2.0, le web participatif des réseaux sociaux.

Bloguer prend du temps. Il faut du contenu unique et original, créer des liens vers d’autres sources qu’il aura fallu rechercher, visiter et valider. Le volume d’informations circulant dans nos lecteurs de flux RSS (abonnements aux mises à  jour) nos newsletters, nos emails, nos bookmarks, augmente chaque jour. Nos habitudes de lecture ont changé, nous « scannons » de plus en plus de pages et privilégions les textes courts. Les plus longs textes ont alors toutes les chances de passer à  la trappe ou stagnent dans des coins obscures de nos ordinateurs, des dossiers « A lire » qu’on finit par supprimer lors d’un nettoyage annuel.

Pour être lu par un maximum de lecteurs, il faut faire court.  Nous voulons envoyer un court message, une photo, une vidéo, du son, le tout sans nous prendre la tête avec du codage et des outils trop complexes. Le réseau « d’amis » se charge de rediffuser l’information, et c’est ainsi qu’une information postée sur un site de microblogging sera renvoyée à  d’autres lecteurs, d’autres réseaux. L’info va suivre sa vie, de réseau en réseau, faire le tour du monde en quelques minutes. Je publie une information sur mon microblog, les amis qui me suivent (mes followers ou mes abonnés) sont avertis immédiatement et peuvent à  leur tour diffuser cette information à  leurs amis, que je ne connais pas.

L’essentiel est de partager ses informations avec ses connaissances ou avec n’importe quelle personne intéressée. On peut aussi facilement  faire une veille sur un ou plusieurs domaines d’intérêt en suivant des mots clés, des personnes, des groupes.

J’utilise depuis quelques mois quelques outils de microblogging. (voir la liste ci-dessous) Toutes les informations que je publie, mon Lifestream ou flux de vie, figurent sur la partie droite du Cmic blog dans la rubrique « Ailleurs sur le web » ainsi que dans la page « liens de la semaine ». Mon profil Google donne la liste des  sites sur lesquelles je publie.  Je les détaillerai dans des billets séparés celui-ci a atteint sa longueur maximum!

NB: pour faciliter la lecture de ce long billet, les liens utiles sont regroupés dans une liste séparée.

Pour en savoir plus

  • Wikipedia : les mots pour comprendre