Le ski, c’est fini?

Il semble que le plan neige soit un peu bouleversé depuis plusieurs années en début de saison. Le ski, oui mais, ça vous fait envie ces pistes de neige artificielle serpentant dans des pentes nues d’une couleur pas tellement agréable? A moins d’habiter tout près, franchement on serait mieux sur une plage, non?

Depuis ma tendre enfance, j’ai adoré skier et dévaler des pentes de neige poudreuse. J’aime un peu moins les files d’attente, les parkings bondés, ces chaussures de ski si inconfortables. Je déteste par dessus tout les bouchons du dimanche soir au retour des stations, qui fait oublier tout le charme du séjour.  Est-ce bien raisonnable de consommer autant de ressources pour faire fonctionner l’industrie touristique? Et la montagne en hiver sans le ski, est-ce qu’elle en vaut encore la peine?

Alternatives

Ok, on renonce au ski, mais qu’est-ce qu’on peut faire d’autre à la montagne en hiver? L’air pur, le soleil, parfois les sommets enneigés font encore rêver les citadins sous la grisaille du stratus!

La marche en montagne

marche dans la neige

C’est mon premier choix. Peut se pratiquer en toutes saisons, avec ou sans neige. Les stations entretiennent de nombreux sentiers pédestres en hiver, c’est pépère, sans risques (en principe!) et surtout on peut pratiquer sans devoir trop s’équiper. De bonnes chaussures, des vêtements confortables, un petit sac à dos et on peut marcher des heures.

La raquette à neige

Raquettes ZInal Mammut

Un peu plus exigeant, au niveau physique et au niveau équipement, la pratique de la raquette à neige est assez fun. On peut en louer dans toutes les stations pour pas trop cher, il n’y pas de forfait journalier à payer, sauf si l’on s’aventure sur des pistes balisées accessibles par remontées mécaniques. On avance à son rythme, sans stress et surtout sans bruit. Au niveau de l’équipement, prévoir de bonnes chaussures et des vêtements adaptés. (voir ci-dessous)

La luge

luge

Ah la luge de notre enfance! Il est bien loin le temps où nous remontions en quelques heures une route enneigée pour la descendre ensuite une seule fois. Aujourd’hui, les pistes de luges, spectaculaires en Suisse, sont accessibles via les remontées mécaniques. On peut faire une ou plusieurs descentes, selon nos envies et notre forme. Côté équipement, prévoir de bonnes chaussures et des vêtements imperméables. Parfois, les casques sont obligatoires, certaines luges sont de véritables bolides. J’en suis restée à la bonne luge Davos en bois!

Le VTT d’hiver

Amateurs de deux roues, vous pouvez donner libre court à votre passion aussi en hiver. Les plus téméraires (casse-cou) s’exerceront au Fat Bike sur des pistes faites spécialement pour ce sport qui se développe en Suisse. Il a l’avantage de pouvoir se pratiquer sur des chemins peu enneigés.  Idem pour les célèbre Glacier Bike Downhill pour amateurs de sensations fortes. Prévoir l’équipement habituel  pour cascadeurs!

Parcs d’attraction

Et si tous ces sports “naturels” ne vous suffisent pas, il vous reste l’offre grandissante des “parcs d’attractions d’hiver”, avec des attractions semblables à celles qu’on trouve en plaine, mais le soleil et l’air pur en plus. De quoi faire entrer suffisamment d’argent dans les caisses des stations? A suivre…

Equipement: le principe de l’oignon

Pour tous ces sports d’hiver, adopter le principe de l’oignon, sur les conseils d’un pro de l’équipement Engelbert-Strauss à découvrir ici:

“Couche après couche, les vêtements fonctionnels s’adaptent aux variations de température et aux changements climatiques. L’objectif est que le corps reste à une température constante. Plusieurs couches fines superposées sont plus efficaces qu’un seul vêtement épais. Si les fonctions des couches sont adaptées les unes aux autres, le principe de l’oignon a alors un double emploi : il régule à l’intérieur et protège à l’extérieur.”

engelbert-strauss