Dans ma timeline Twitter de ce jour, le hashtag #forum100 occupait une bonne place. Se tenait aujourd’hui à Lausanne l’édition 2016 du Forum des 100 sur le thème « Un monde de nouvelles frontières » avec un panel de 12 personnalités diverses et variées, dont le photographe suisse Zalmaï. Ce forum est organisé chaque année par l’Hebdo et consacre 100 personnalités qui font la Suisse romande, ou comme disait avec humour Thomas Wiesel 100 personnes qui n’ont pas été invitées à Davos et qui peuvent se libérer un jeudi entier ;-)

Zalmaï, photographe suisse d’origine afghane

J’étais particulièrement intéressée d’entendre les propos de Zalmaï, photographe suisse d’origine afghane dont je connais les photos depuis longtemps. Zalmaï est arrivé en Suisse en 1980 comme réfugié, est devenu Suisse et a suivi des écoles de photo en Suisse. Son regard de photographe sur la situation des migrants dans le monde et en Europe est indispensable pour comprendre ce qui est en train de se passer à nos portes. Il travaille en autre pour Human Rights Watch. Écoutons ce qu’il nous dit, diffusons son message et ses reportages photo, histoire de contrer un peu les discours haineux et honteux qui envahissent le web et les plateaux de télévision. C’est aussi une réponse à la personne qui demandait à Mme Sommaruga ce matin sur 20 minutes « qu’est-que les migrants apportent à la Suisse? » Des talents, des compétences et de la compassion.

Citations de Zalmaï

« L’Europe ne souffre pas d’une crise des réfugiés, mais d’une crise de compassion.
J’ai couvert des camps de réfugiés partout dans le monde, les pires sont en Europe.
Il y a plus de 60 millions de réfugiés et de déplacés dans le monde.
L’Europe doit trouver une solution plus humaine à cette crise.
Les frontières que nous construisons dans nos esprits sont plus dangereuses que les barbelés.
C’est un peu naïf de penser qu’en fermant les portes qu’on règle le problème. »

Vidéo de l’intervention de Zalmaï au Forum des 100

(dès min 30.00)

Reportage photos dans les camps de réfugiés en Macédoine

Photo: © Zalmaï